Techniques d’assemblage
Frettage
et séparation

Illustration assemblage de deux pièces
Vimeo

En chargeant la vidéo, vous acceptez la déclaration de confidentialité de Vimeo.
En savoir plus

Partager la vidéo

Les techniques d’assemblage telles que le frettage ou la rétraction et la séparation d’assemblages pressés posent des exigences particulières lors du processus de chauffage. En effet, si les éléments de l’assemblage sont chauffés à l’aide d’une chambre de four, la technique ne peut être utilisée que pour des pièces entièrement chauffées.

En revanche, l’utilisation du chauffage inductif pour l’assemblage et la séparation permet d’utiliser ce procédé de fabrication pour des pièces complexes ou comportant des éléments préassemblés.

Dans le cas du chauffage inductif, l’énergie est apportée de manière précise. Dans notre laboratoire, nous développons des bobines d’induction individuelles qui apportent la chaleur de manière uniforme dans le cas de composants complexes qui ne présentent pas d’homogénéité dans l’espace ni de répartition égale des matériaux et de la masse.

Dans le domaine de la technique d’assemblage, le chauffage inductif peut être intégré très facilement dans des unités de commande hiérarchiquement supérieures. Si un pyromètre est utilisé, le système de chauffage inductif peut fonctionner de manière totalement autonome, sans que la commande de l’installation ne doive se charger de la surveillance de la température des composants à chauffer. La température est contrôlée avec précision et tout dépassement est automatiquement évité.

Ainsi, il est possible d’assembler des pièces telles que des carters de moteur sur lesquels un palier est déjà prémonté. Ici, dans la plupart des cas, une température maximale définie ne doit pas être dépassée.

Où les techniques d’assemblage sont-elles utilisées ?

Électromobilité
Que ce soit dans la fabrication conventionnelle de moteurs électriques ou dans la fabrication de différents sous-ensembles de systèmes d’entraînement, le chauffage inductif est d’une grande utilité dans le domaine de l’électromobilité. Les temps de chauffage courts des pièces et la facilité de préchauffage et de maintien d’une température définie des pièces lors des arrêts et des interruptions décuplent l’efficacité de la production. Une technologie de pointe inégalée pour les entreprises en pleine croissance.
Technique d’entraînement conventionnelle
Pour l’assemblage de systèmes d’entraînement, le chauffage inductif joue un rôle important, que ce soit pour le montage de turbocompresseurs, de paliers lisses ou de roulements dans les carters d’engrenages, de roues dentées les plus diverses sur des arbres, ou encore de cames sur des arbres à cames. Le processus de chauffage est plus rapide que dans les fours à chambre et, par rapport à ces derniers, il occupe moins de surface et d’espace dans la production. Grâce à la flexibilité de leur construction, les systèmes à induction Himmelwerk peuvent être intégrés facilement dans des chaînes de production automatisées.
Précédent
Suivant

Votre processus

Voici comment nous mettons en œuvre pour vous les procédés d’assemblage par induction

Des processus optimaux, durables et efficaces pour les techniques de fabrication que sont l’assemblage, la rétraction et la séparation nécessitent de l’expérience et du savoir-faire. En tant que fournisseur de solutions, nous les mettons à votre disposition.

Zwei Mitarbeiter vor Anlage
Zwei Mitarbeiter an Whiteboard

Notre service

Autres services que nous proposons

Nous proposons naturellement toute une série de différents services liés au processus de développement, au financement et à la maintenance des systèmes à induction.

Votre interlocuteur

Daniel Schulte

Ventes

Daniel Schulte, service commercial Himmelwerk

Que se passe-t-il lors du
procédé d’assemblage ?

Le frettage ou l’assemblage à l’aide du chauffage inductif fait partie du groupe des assemblages dits par ajustement serré. La force de frottement entre deux surfaces à relier est si importante qu’il n’y a pas de déplacement mutuel.

Le processus de frettage est basé sur le principe de la dilatation thermique : la pièce intérieure est chauffée jusqu’à ce qu’elle ait pu se dilater suffisamment pour permettre un assemblage avec la pièce extérieure, non chauffée. Après le refroidissement, la pièce la plus chaude se contracte à nouveau et les deux pièces de l’assemblage sont reliées par ajustement serré.

De la même manière, les assemblages par pression peuvent être défaits de manière non destructive (séparation) par l’application ciblée de chaleur sur l’une des deux pièces de l’assemblage.